Quelques repères généraux (premiers siècles chrétiens, Luther et la Réforme, le ‘modernisme’ au 19eet 20e siècle) ; puis une réflexion sur les rapports Église-État (concordats, etc.) ; enfin le point de laquestion sur les femmes diacres au premier millénaire chrétien.
9 jeudis de 20h30 à 21h30 : 3-10-17 octobre, 7-14-21 novembre, 5-12-19 décembre 2019
par Pr É. Monique Foket (UCLouvain), Bernard Pottier sj et Bernard Joassart sj

« Pour aborder sérieusement les choses sérieuses, je vous dirai : faites de l’histoire selon vos moyens et vos dispositions de lectures, mais faites de l’histoire. Elle seule permet de donner, même à l’événement actuel, sa vraie dimension et souvent son sens. Elle est une extraordinaire école de sagesse » (Yves Congar).

Les rencontres porteront sur des aspects de
1. L’Église primitive et les persécutions
2. La réforme et le concile de Trente
3. La crise moderniste et son impact.

En août 2016, le pape François a nommé une commission de 12 personnes (6 hommes et 6 femmes) sur le thème du diaconat féminin dans l’Église du premier millénaire. Que nous dit cette tradition aujourd’hui souvent oubliée, parfois même niée, sur la place de la femme dans la vie ecclésiale ? J’ai eu l’honneur de participer activement à cette commission et j’en ai déjà rendu compte devant divers publics, à New York, Lisbonne et Porto, au Luxembourg, et prochainement à la KUL de Leuven. Voilà tout un pan de l’histoire de l’Église en Orient et en Occident, qui ouvre de belles perspectives mais fait aussi l’objet d’âpres polémiques. Il s’agit également d’une question d’anthropologie contemporaine : quelles sont les collaborations entre hommes et femmes aujourd’hui dans notre Église ?

Au tout récent Synode de l’Amazonie à Rome (octobre 2019), le pape a rouvert le dossier, a fait voter les évêques sur la place de la femme dans l’Église, et a décidé de relancer une nouvelle commission, car les résultats de la précédente n’étaient pas encore suffisamment concluants à ses yeux.

Trois étapes fondamentales marquent l’histoire des relations entre l’Église et la société civile dans sa forme organisée qu’est l’État en Occident.  Ces trois étapes illustrent les tentatives pour arriver à un équilibre, toujours relatif, entre deux réalités qui sont profondément liées puisqu’elles concernent et exercent leurs effets sur le même individu, le croyant catholique qui est en même temps sujet ou citoyen de la nation à laquelle il appartient…  (lire la suite)

blank

Vous pouvez ici écouter un cours,
ou le télécharger en cliquant sur le numéro & date du cours.
En téléchargeant un fichier audio, vous acceptez les conditions légales.

Ne donnez donc jamais de copie d’un fichier audio à un tiers :
invitez-le plutôt à visiter le site web du Forum Saint-Michel.

blank

01 – 3 octobre 2019 (Monique Foket – incomplet)
L’Église primitive et les persécutions

02 – 10 octobre (Monique Foket – incomplet)
La réforme et le concile de Trente

03 – 17 octobre (Monique Foket)
La crise moderniste et son impact

04 – 7 novembre (Bernard Pottier)
Le diaconat féminin au premier millénaire

05 – 14 novembre (Bernard Pottier)
Le diaconat féminin au début du deuxième millénaire

06 – 21 novembre (Bernard Pottier)
Le diaconat féminin au début du troisième millénaire

07 – 5 décembre (Bernard Pottier)
La recherche d’une émancipation réciproque : Libertas ecclesiae et affirmation de l’État

08 – 12 décembre (Bernard Joassart)
De la chrétienté à la fragmentation de l’Occident chrétien

09 – 19 décembre (Bernard Joassart)
La recherche d’une collaboration pacifiée : de l’affrontement au dialogue